15èmes  UTOPIES FESTIVALES DE PISY

  3, 4, 5 AOUT 2018

_____________________________________________________________

VENDREDI 3 AOUT

 

 

 

 17hSalle de la Mairie - CAUSERIE/CONFERENCE

 

SYLVIE BORNET / Histoire et usage des plantes médicinales en France

 

 

 
Le Cabaret des oiseaux, à Toucy, c’est là qu’officie Sylvie Bornet.  Là-bas, les plantes n'ont pas besoin d'engrais pour se lancer dans une course folle. Sauvages pour la plupart, elles grandissent et prospèrent sous le regard bienveillant de cette paysanne-herboriste. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Ancienne athlète de haut niveau, championne de France de marathon en 1992, elle est désormais productrice de plantes médicinales et aromatiques. Ce n'est pas par hasard qu'elle a quitté la terre battue puis le bitume de la capitale pour le sol argileux de Puisaye, il y a quinze ans. « Quand j'ai voulu changer de vie, je poursuivais trois objectifs : apporter quelque chose à la terre sans rien lui enlever, savoir me soigner et soigner les autres. M'occuper des plantes s'est imposé comme une évidence »

 

 

 

 Pour cette intervention, nous ferons l’historique de l’herboristerie en France et le lien qui existe avec le caractère militant de sa démarche consistant à introduire les plantes médicinales comme un bien commun, comme une médecine préventive, alternative et holistique.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

20h30Eglise - CONCERT

 

NOEMI BOUTIN

 

Suites pour violoncelle de Benjamin Britten

 

Jeune prodige du violoncelle, musicienne iconoclaste, chantre d’une création aussi bigarrée qu’exigeante, Noemi BOUTIN nous proposera un programme en solo autour des Suites pour violoncelle du compositeur anglais Benjamin Britten. Ces suites, poignantes, sont écrites comme en écho à celles de J.S. Bach et semblent interpeller les harmonies mathématiques de l’ancien maître de Leipzig depuis les torsions et les déchirures du milieu du 20ème siècle. Cela faisait longtemps que nous voulions vous faire découvrir cette œuvre sublime mais il nous manquait l’interprète, nous avons enfin trouvé…

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

22H - Place du village - BAL TROPICAL

 

FFFFF + INFERNAL BIGUINE

 

 

FFFFF joue de la musique à tout pieds. Des rumbas tanzaniennes, congolaises, et Serbes ; de la cumbia colombienne ; des valses parisiennes, argentines et mexicaines ; des Huaynos boliviens et des marineras péruviennes ; Du rébétiko grecque ; des sambas et chorros brésiliens ; des biguines antillaises et des chansons italiennes. À vos pieds, dansez !

 

 

 

Francesco Di Carlo : accordéon et chant / Akram Chaïb : Clarinette et chant / Florent Manneveau : Saxophones et percussions / Antoine Chaunier : Tuba / Daniel Duchovney & Gwen Célerin : percussions

 

 

 

INFERNAL BIGUINE c’est un bal antillais : Biguine, Mazurka et Valses créoles y invitent à la danse et au voyage. A ce répertoire, actuellement peu joué, Infernal Biguine emprunte ses mélodies heureuses et ses rythmes diaboliquement dansants comme sources d'improvisations et de relations aux publics.

 

 

 

Akram Chaïb : clarinette, chant / Laurent Clouet : saxophone, clarinette / Florent Manneveau : saxophones, percussions / Clément Robin : accordéon / Antoine Chaunier : Tuba / Raphaël Bayle : percussions, batterie

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

SAMEDI 4 AOUT

 

 

 

17h - Mairie - CAUSERIE/CONFERENCE

 

Dénètem TOUAM BONA / « Fugitif, où cours-tu ? »

 

 

« Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur », dit un proverbe bantou. C’est précisément le point de vue du lion que défend ici Dénètem Touam Bona en mettant en lumière, à travers la question du marronnage, l’action et la créativité des colonisés. Entre carnet de voyage, enquête anthropologique et méditation littéraire et philosophique, il narre l’histoire occultée des fugues, celles du « gitan » nomade, du soldat déserteur, du migrant « clandestin » et de tous les réfractaires à la norme, au contrôle ou à la domestication. Foucault l’a bien vu, « la visibilité est un piège ». Art de la disparition, le marronnage est plus que jamais d’actualité. Déjouer les surveillances, les profilages, les traçages marketings et policiers ; disparaître des bases de données ; étendre l’ombre de la forêt l’espace d’un court-circuit. Dans notre monde cybernétique où le contrôle en temps réel de l’individu est sur le point de devenir la norme, le nègre marron apparaît comme une figure universelle de résistance.

 

 

 

Dénètem Touam Bona enseigne la philosophie à Mayotte et est l'auteur d'un essai philosophique et littéraire sur le marronnage, "Fugitif, où cours-tu ?" (éd.PUF, 2016).

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

20h30EgliseCONCERT – FF duet

 

Katerina FOTINAKI et Evi FILIPPOU

 

 

ff comme Fotinaki-Filippou, mais aussi comme fortissimo. Par une recherche persistante du rythme, de sa précision et de sa liberté à la fois, ce duo propose un programme puissant, virtuose et imprévisible. Mais ff aussi comme femme-femme, tel le thème choisi pour ce programme. Car ces deux musiciennes d’origine grecque ont composé ou arrangé des pièces sur des textes et des musiques écrits ou composées par des femmes, ou qui s’y référent, indépendamment de l’époque, de la langue ou du style. C’est ainsi qu’elles instaurent un dialogue entre Guillaume de Machaut et Janis Joplin, Barbara et Peggy Lee, ou entre Sappho et Georges Aperghis.

 

Katerina Fotinaki Voix et guitares, compositions et arrangements
Evi Filippou Vibraphone, percussions et arrangements

_________________________________________________________________________________________________________________________________

 

22h - Place du villageBAL SURPRISE !

 

MISERIA DELUXE + FFFFF +EL GUAPO

 

 

 

Pour ce deuxième bal, la musique pourra venir de n’importe où ! Préparez-vous à être emporté soudainement par une vague de cumbia endiablée, puis projeté dans le tumulte d’un tango rageur ou d’une valse tourbillonnante avant d’être repêché par la grâce lyrique d’un poème scandé. On ne vous laissera pas tranquille…

Pièce de tango cru mariné au vin rouge, La Miseria deluxe joue un tango pirate, volé aux grands salons et rendus aux anciennes tavernes, où se mêlent rires désespérés et délires poétiques à l'haleine d'alcool, aux effluves de tabac et de sueur. « Avant que le tango ne devienne de salon, de théâtre, de scène et de lumière, il était de rue, de bars malfamés, entre alcool et larmes, rires de marin et poètes naufragés, expression des angoisses et des amours populaires. La Miseria deluxe se réclame de ce tango-là. De délire poétique, de réalités crues, d'amours et désamours, de vie et de mort. Verre à la main et accordéon au poing ! »

 

 

 

Donatello Brida: accordéon et voix

 

Filippo Bonini Baraldi: violon

 

Omuba: tuba

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

DIMANCHE 5 AOUT

 

 

 

17h - Mairie - CAUSERIE/CONFERENCE

 

JEAN-BAPTISTE VIDALOU / « Nous sommes la forêt qui se défend »

 

Depuis une dizaine d’années, que ce soit dans les bois de Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, à Bure ou dans les Cévennes, il est évident qu’il se passe quelque chose du côté de la forêt. Certains ont commencé à habiter ces espaces, avec la détermination de sortir du monde mortifère de l’économie. Un tout autre rapport au monde s’y bâtit, à l’opposé de cette science militaire qu’est l’aménagement du territoire. 

 

 

 

« Abandonner les vieilles formes sclérosées de la politique classique, et poser de nouvelles exigences éthiques pour toute une génération. Il est plus que temps de se mettre à penser et vivre des attachements aux mondes, plutôt que de subir un universel détachement, promu et mobilisé par notre époque et son dogme gestionnaire. Ce sont de nouveaux conflits qui s'annoncent, entre ceux qui ont une perception sensible de leur monde, et ceux qui ne rêvent que de l'aplanir sous les lois de béton et d'acier. Elaborons une pensée et des gestes communs, les pieds sur Terre." J-B. Vidalou

 

 

 

Jean Baptiste Vidalou est bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie. Il est l’auteur d’Etre forêts, un manuel pour une lutte philosophique et pratique. 

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

20h30Eglise - DUO FLAMENCO

 

BERNARDO SANDOVAL et SERGE LOPEZ

 

Si la ville rose a permis leur rencontre, il y a trente-cinq ans ; au-delà de l’amitié, c’est la liberté qui réunit Bernardo Sandoval et Serge Lopez. Ces deux-là sont dans la musique comme une barque dans un rapide, une urgence absolue, un engagement total et une joie enfantine. Par l’Afrique ou l’Andalousie, par les Andes ou le Brésil, par le rythme et par le rêve, ils ont parcouru ce chemin intérieur qui s’éloigne du flamenco pour mieux y revenir et transcender sa vie d’énergie, d’émotions. A deux voix et à deux guitares, ils nous offrent un joyau de sincérité.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

22H - Jardins de Mairie - CINE-CONCERT

 

GAEL MEVEL / THIERRY WAZINIAK

 

LES AVENTURES DU PRINCE AHMED (1926)

 

Le jeune prince Ahmed tombe amoureux de la ravissante Princesse Pari Banu. Pour l'épouser, il devra affronter son rival, le Mage Africain et s'allier avec la Sorcière dans le pays lointain des Esprits de Wak-Wak. La Mage Africain qui a capturé également la sœur d'Ahmed, la Princesse Dinarsade, pour la vendre à l'Empereur de Chine sera renversé grâce à l'aide d'Aladin et de sa lampe merveilleuse…

 

 

 

Ce film entièrement composé de silhouettes de papier découpé est considéré comme le premier long-métrage d'animation de l'histoire du cinéma allemand. Il comporte 300000 images et l'on comprend donc qu'il ait fallu plus de trois ans à Lotte Reiniger pour le réaliser.

 

 

 

Gaël Mevel et Thierry Waziniak travaillent ensemble depuis 25 années. Ici, ils mettent cette expérience au service de ce chef d'œuvre du film d'animation, conté

et accompagné en direct. La présence de la voix ancre ce ciné-concert dans l'oralité, dans le conte. L'instrumentation très variée, leur permet d'inventer une musique dont l'exotisme est imaginaire.

__________________________________________________________________________________________________________________________________